Depuis plusieurs années, j’ai mis en place une habitude qui me permet de relâcher la pression face aux nombreux instants stressants de ma vie. Je fais ce que j’appelle une journée OFF.

Une journée OFF est une parenthèse que tu t’offres, qui n’est réservée qu’à toi et tes envies. En une année, nous sommes amenés à vivre des moments stressants, inconfortables, pour des raisons qui sont propres à chacun. Lorsque la coupe est pleine, il est temps de relâcher la pression, et mon astuce peut grandement t’aider à traverser plus sereinement ces instants.

Mettre le doigt sur les raisons de son mal être

Il y a de multiples raisons qui font que tu te sens au bord du craquage et pour pouvoir faire une journée OFF qui t’aide à décompresser, il est tout de même important de savoir ce qui te rend à cran.

Médaille d’or : le stress

La première cause de surmenage est le stress. Le stress est une réponse de ton corps à une ou plusieurs situations subies. Dans le cas présent c’est la répétition de tensions et de perturbations qui créent le sentiment de ras le bol. Le stress impacte fortement ta résistance mentale et ton système immunitaire en le rendant plus vulnérable.

Il existe de nombreuses sources de stress autant professionnelles que personnelles. Ton bien-être peut être perturbé par tes conditions de travail : des journées trop chargées, une surcharge de travail ou trop de responsabilités. Mais le plus souvent on oublie de tenir compte des tentions que génère la vie quotidienne. Ton stress peut donc avoir comme origine tes enfants, une accumulation de petits soucis et/ou de tâches.

Médaille d’argent : le manque d’écoute de soi

Lorsque tu ne t’écoutes pas ou plus, tu en viens à ne plus respecter tes besoins psychiques ou physiques. Ces besoins sont fondamentaux et ont un impact fort sur ton mental et tes ressentis. Les négliger revient à te négliger. Cela participe activement à ton mal être et à générer du stress. Il y a notamment le non-respect de ton rythme biologique, de tes limites, de tes valeurs, etc.

Médaille de bronze : la fatigue

Il y a une dernière raison qui découle directement des points précédents : la fatigue. Qu’elle soit morale et/ou physiologique, elle est un indicateur important. Elle agit directement sur tes capacités cognitives, c’est à dire l’ensemble des processus mentaux qui impliquent la mémoire, le langage, le raisonnement, l’apprentissage, l’intelligence, la résolution de problèmes, la prise de décision, la perception ou l’attention. Tu n’es alors plus en mesure d’assurer ou d’assumer quoi que ce soit.

Généralement lorsque l’on commence à accumuler plusieurs causes, faire une pause s’impose.

Les mauvaises excuses pour ne pas faire de journée OFF

Quand on en arrive à un état général de stress et de fatigue accumulés, on peut parfois inverser le sens des priorités. On s’invente alors une foule de mauvaises excuses pour ne pas faire les choses.

“Mais… je suis débordé-e !”

Nous avons tous des journées de 24h dans lesquelles il nous faut faire entrer nos besoins, nos obligations et nos envies. Te sentir débordée est l’un des signaux qui indique que tu as besoin de faire une coupure. Cela te semble probablement difficilement imaginable de prendre une journée entière alors que tu te sens submergée.

Pourtant si tu ne t’accordes pas du temps pour prendre du recul et faire baisser la pression, tu prends aussi le risque de détériorer tes relations avec tes proches, d’amoindrir tes capacités et pour finir de te sentir encore plus mal que tu ne l’es déjà. Quand ce moment arrive, la marche à suivre est un peu plus longue que de se mettre en pause pendant 24 heures.

“Je dois d’abord m’occuper de… !”

Tu connais l’expression “charité bien ordonnée commence par soi-même” ? En d’autres termes : il faut penser à soi avant de s’occuper des autres. Dans un avion la première chose que le personnel navigant te recommande en cas de problème, est de mettre ton masque à oxygène avant appliquer le masque à d’autres personnes.

Pourquoi est-ce si important ? En cas de perturbations, tu prends le risque de perdre connaissance et au final de ne pouvoir aider personne. La première personne à qui tu dois penser est toi même avant de penser aux autres.

“Je ne peux pas !”

Lorsque tu fais passer tes besoins après ceux des autres tu envoies le message suivant à ton corps et ton cerveau : tu es moins imporant-e que celui/ceux après qui tu te fais passer. Or la personne la plus importante dans ta vie est toi même.

Il est de ta responsabilité de te donner la priorité et de te respecter car personne ne le fera pour toi si tu ne le fais pas. Cesse donc de trouver mille excuses, accepte que tu es humain-e et que prendre du temps pour toi est nécessaire.

Suis le rythme des étoiles

rejoins la newsletter étoilée et découvre chaque mois des mails positif
et inspirants pour te relier aux énergies de la lune et du soleil

Concrètement, à quoi ressemble une journée OFF ?

Pendant ta journée OFF tu vas écarter sciemment TOUT ce qui te pollue la vie. En fonction de tes réels besoins tu vas te couper de plus ou moins de choses. C’est à toi de les déterminer, ce qui veut dire que tu auras préalablement listé ce qui te fait bouillonner.

La planification de la journée OFF

Pour faire entrer la journée OFF dans ton emploi du temps, tu vas devoir la programmer dans ton agenda. Notes ton indisponibilité et préviens tes proches en leur expliquant, si besoin, que c’est important pour toi de t’offrir du temps. Ça fait du bien et c’est déculpabilisant car c’est prévu 😉

La durée d’une journée OFF n’a pas vraiment d’importance. Ce peut être 24 ou 48 heures ou juste du matin au soir. L’important, est que durant ce laps de temps, tu n’es disponible pour personne d’autre que toi afin de souffler un bon coup. Les enfants peuvent être gardés par les grands parents, ton mari/ta femme, des amis en qui tu as confiance.

Les activités de la journée OFF

C’est ta journée, tu as donc le droit de faire tout ce qui te plaît ! Laisse libre court à tes envies. Une seule règle : mettre de côté tout ce qui a généré toutes ces tensions en toi. Éteins ton téléphone, ou tu le mets en silencieux, et souffle.

Voici une liste non exhaustive d’idées d’activités pour ta journée OFF :

  • Faire la grasse matinée
  • Prendre un petit déjeuner sur le balcon
  • Aller se balader dans un parc
  • Faire la blatte de canapé (passer la journée en pyjama et ne rien faire)
  • Regarder sa série préférée
  • Câliner son animal de compagnie
  • Passer l’après-midi entre copins-e-s
  • Se plonger dans une lecture
  • Peindre, écrire, dessiner
  • Se tirer les cartes
  • Faire une sieste
  • Écouter de la musique et/ou chanter à tue-tête
  • Danser en faisant l’idiot-e seul-e ou a plusieurs
  • Prendre un bain, faire un gommage, un masque, la totale quoi !

Il existe une multitude de choses que tu peux faire ou décider de ne pas faire 😉 Tu peux assembler plusieurs des idées ci-dessus, en avoir d’autres… Ta seule limite est ton imagination et ton seul mot d’ordre : me faire plaisir.

Les bienfaits de la journée OFF

Le premier bienfait que cela va t’apporter, est de faire redescendre ton niveau de stress et de mal être. Ton esprit aura eu l’occasion, de penser à autre choses que le quotidien. Ralentir le rythme te permettra très certainement de voir les petits bonheurs qui attendent que tu les remarques.

De plus programmer une journée OFF, c’est imposer tes limites. Ces limites sont autant bénéfiques pour toi que pour les autres. Quand tu ne poses aucune limite, tu laisses penser aux autres que ce qu’ils te demandent ou te font vivre ne te dérange pas. Or, toi seul-e peut dire ce qui te dérange ou non. Le fait de t’accorder du temps va influer sur ta propre perception de toi même mais aussi sur la perception qu’a ton entourage de toi. Tu vas montrer que tu te respectes, ce qui incitera les autres à faire de même.

Régulièrement, je m’offre une belle journée OFF : téléphone en mode avion, je me déclare aux abonnés absent. Cela m’a récemment permis de débuter la lecture commune de Harry Potter avec mon chéri. Nous avions ce projet depuis 2 ans, et le remettions sans cesse à plus tard ! Que penses-tu des journées OFF ? Est-ce une habitude que tu vas mettre en place ?

Nadège •••★

Cet article t’a plu ?
Partage le sur les réseaux sociaux avec le #cainfuse !

Relacher la pression
etoiles bleues

De nouvelles idées de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page