Les sabbats sont basés sur le cycle des saisons et forment ce que l’on appelle la roue solaire. Ce sont des temps forts qui régissent la course du soleil dans une année.

Alors qu’il est courant d’entendre parler du cycle lunaire, les sabbats sont quand à eux assez mal connus. Ils n’ont aucun rapport avec Chabbat dans la religion juive, et ne concernent en rien le samedi. Leur origine vient pour la plus part d’anciennes traditions celtes.

C’est quoi un sabbat ?

La nature obéit à un cycle bien défini qui dépend de la course de la Terre autour du soleil. La Terre met un an pour faire un tour complet et revenir à son point de départ. Sa trajectoire représente une ellipse dont le tracé n’est pas à égale distance du soleil. De là découlent les saisons.

8 temps forts dans l’année

La terre met un an pour effectuer un tour complet autour du soleil. C’est ce que l’on appelle le cycle solaire. Les sabbats marquent des temps forts dans ce cycle solaire. Ils sont au nombre de 8 : 4 sont faciles à retenir car ils correspondent aux dates de changement de saisons, 2 équinoxes et 2 solstices, les 4 autres marquent chacun le milieu d’une saison.

Les solstices et les équinoxes sont communément appelés sabbats mineurs ou petits sabbats alors que les fêtes médianes sont appelées sabbats majeurs, grands sabbats ou festivals du feu. Cependant ces appellations ne représentent en rien une forme de supériorité dans les fêtes.

Origines et traditions

Les sabbats ont pour origine d’anciennes fêtes païennes et sont aujourd’hui souvent associés à une coutume traditionnelle ou religieuse. Les sabbats sont connus sous ce nom et décomptés au nombre de 8 depuis les années 1940/1950 lorsque la religion Wiccanne fut fondée par Gerald Gardner. Avant cette date, il n’est fait aucun état qu’un culte célébrait les 8 fêtes solaires en une même année.

La Wicca est un mouvement religieux basé sur d’anciennes religions païennes. Elle inclus de nombreuses croyances anciennes telles que le druidisme, le chamanisme, les mythologies slave, nordique, celtique et gréco-romaine. Pratiquée un peu partout dans le monde la Wicca est avant tout un culte qui célèbre la nature et le vivant.

Climat et hémisphères

Chaque hémisphère ne célèbre pas les mêmes sabbats au même moment ce qui influe sur leurs dates. Par exemple Yule est le sabbat qui marque le solstice d’hiver. Dans l’hémisphère nord, il est célébré autour du 20 décembre alors qu’à cette date l’hémisphère sud célèbrera Litha, qui représente le solstice d’été.

Ajoutons à cela que le climat dans chaque hémisphère n’est pas le même selon que tu habites proche des pôles ou de l’équateur. Ce qui signifie que certaines célébrations pourront être décalées ou simplement annulées si les énergies du sabbat en question et les températures ne correspondent pas. Célébrer l’équinoxe de printemps alors que dehors il y a un mètre de neige perd un peu de son sens…

Que faire pour les célébrations ?

Les célébrations du cycle solaire sont suivies pas de nombreuses personnes n’appartenant pas nécessairement à la Wicca. Comme moi, des pratiquants sont éclectiques et choisissent de piocher des traditions et des rites en suivant leur intuition. Les pratiques sont variées et dépendent uniquement des envies des pratiquants.

Marquer la date et festoyer seul ou avec des amis est déjà une célébration en soi. Ce sont principalement des moments où l’on se regroupe en grandes tablées afin de profiter des bienfaits gustatifs que la saison en cours nous apporte. Si tu souhaites comme moi ritualiser les célébrations en introduisant des outils magiques tels que bougies, cristaux, tarots ou prières c’est également possible. Libre à toi de célébrer les sabbats en fonction de tes croyances et de tes désirs.

Suis le rythme des étoiles

rejoins la newsletter étoilée et découvre chaque mois des mails positif
et inspirants pour te relier aux énergies de la lune et du soleil

4 célébrations de la lumière

L’année solaire est divisée en 6 mois de lumière — printemps, été — et 6 mois d’ombre — automne, hiver — dont les moments de bascule sont les équinoxes de printemps et d’automne. Lors de la période lumineuse, la durée du jour est plus importante que la durée de la nuit. Les énergies de la nature sont intenses et tournées vers l’extérieur tout comme nos envies d’activités.

Ostara

Ostara se célèbre dans l’hémisphère nord lors de l’équinoxe de printemps entre le 20 et le 23 mars et entre le 20 et le 23 septembre dans l’hémisphère sud. Il marque le printemps, le renouveau dans la nature, des nouveaux projets et le début de la roue des signes astrologiques avec le Bélier. Si tu es sensible aux énergies, il se peut d’ailleurs que ce soit vers cette date que tu aies l’impression que l’année civile en cours démarre réellement.

Beltane

Beltane est le sabbat qui se célèbre le 1er mai dans l’hémisphère nord et le 1er novembre dans l’hémisphère sud. C’est la fête de l’amour et de la fertilité que l’on connait mieux aujourd’hui comme la fête du travail. Dans le cycle des saisons, Beltane symbolise la victoire de la lumière sur la nuit hivernale. C’est le moment où la nature est féconde et où les animaux s’accouplent. On peut faire des couronnes de fleurs mais le plus souvent on offre du muguet pour symboliser le triomphe du printemps sur l’hiver.

Litha

Litha se fête dans l’hémisphère nord entre le 20 et le 23 juin et entre le 20 et le 23 décembre dans l’hémisphère sud, lors du solstice d’été. C’est le jour le plus long et la nuit la plus courte de l’année. La nature est à son apogée et pour la célébrer on allumait des feux de joie devenus les feux de la Saint-Jean. Aujourd’hui on le célèbre aussi avec la fête de la musique.

Lughnasadh

Aussi couramment nommé Lammas, ce sabbat est fêté le 1er août dans l’hémisphère nord et le 1er février dans l’hémisphère sud. Il représente la fête des premières récoltes et marque le déclin du jour. C’est le seul sabbat qui de nos jours n’a plus vraiment de fête qui lui est associée.

4 célébrations de l’ombre

Viennent ensuite les 6 mois d’ombre dans l’année, très souvent dénigrés au profit des mois lumineux. Pourtant ils sont tout autant important car sans eux, tout l’équilibre est perturbé. La nature est cyclique, tout comme nous. Après une phase de rayonnement intense, elle a besoin d’une phase de ressourcement. Durant ces mois plus sombres les énergies de la nature refluent peu à peu vers l’intérieur et nous influencent à laisser peu à peu ce dont nous n’avons plus besoin.

Mabon

Mabon est fêté entre le 20 et le 23 septembre dans l’hémisphère nord et le 20 et 23 mars dans hémisphère sud. C’est l’équinoxe d’automne lorsque le jour et la nuit ont une durée égale. C’est le temps de la dernière moisson, il est lui aussi associé aux récoltes. On retrouve aujourd’hui la fête des vendanges.

Samhain

On célèbre Samhain le 31 octobre dans l’hémisphère nord et le 1er mai dans l’hémisphère sud. Il représente la fête des morts et le début de l’année solaire dans la tradition wiccanne. Les US fêtent Halloween, une fête païenne traditionnelle originaire des îles Anglos-Celtes, qui se démocratise également dans d’autres pays depuis plusieurs années. En France le lendemain nous avons la Toussaint, jour de tous les saints, soit de tous les morts.

Samhain est traditionnellement considéré comme le nouvel an des Sorcières. Il marque l’achèvement d’un cycle et le commencement d’un nouveau. C’est un moment propice à la réflexion sur l’année solaire qui vient de s’écouler et celle qui débute. Que s’est-il passé cette année et que souhaitons-nous pour la nouvelle ?

Yule

Yule est célébré lors du solstice d’hiver entre le 20 et le 23 décembre dans l’hémisphère nord et entre le 20 et le 23 juin dans l’hémisphère sud. C’est le jour qui comporte la nuit la plus longue de l’année. Il marque le début de la saison de l’hiver mais également le moment où les jours vont rallonger. Cette date proche de Noël est souvent associée à cette fête. On se rassemble, on mange, on boit et on festoie en l’honneur de la renaissance du Dieu soleil. Peu avant on retrouve aussi le festival des lumières porteur de la même symbolique.

Imbolc

Imbolc se fête le 1er février dans l’hémisphère nord et le 1er août dans l’hémisphère sud. C’est la fête du feu et de la lumière. La nature reprend doucement vie sous la surface et les premières plantes d’hiver, les perce neiges, commencent à pointer. Les crêpes de la chandeleur symbolisent à merveille ce sabbat car leur forme ronde représente le disque solaire et son énergie qui va grandissante.

Comme tu peux le voir, quasiment chaque sabbat est rattaché à une ou plusieurs fête(s) traditionnelle(s) qui célèbrent l’évolution du soleil au travers des saisons et par extension le cycle de la vie. Est-ce que tu avais quelques notions avant de lire cet article ? Que fais-tu habituellement ces jours-là ?

Nadège •••★

Cet article t’a plu ?
Partage le sur les réseaux sociaux avec le #cainfuse !

Decouverte du cycle solaire
etoiles bleues

De nouvelles idées de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page